comment utiliser l'accord de septième de dominante

niveau 4

Lors de l'harmonisation d'une mélodie, là où vous auriez opté pour un Ve degré, vous pourrez indifféremment utiliser la forme à 4 sons ou à 3 sons. Quelques cas de 1/2 cadences sont plus heureuses avec un repos sur le Ve degré avec l'accord à trois sons, mais, globalement, rien ne restreint l'usage de la forme à quatre sons.
Il faudra toutefois se méfier de trois maladresses fréquentes :

- abuser de l'état fondamental de l'accord de dominante. En préférant un renversement, l'effet sera plus agréable et moins lourd.
a-14-1.png - forcer la présence des quatre sons en permanence, ce dont on n'a nul besoin : la septième peut délicatement se présenter en tant que note de passage, ou bien dans des formules mélodiques telles que celles mentionnées à la page sur le premier renversement.
Dans cet exemple, mesure 1, le Fa de l'alto est inutile puisque la septième va survenir au soprano et se résoudre. La rédaction correcte laisse l'exclusivité de la septième au soprano (mesure 2 ) : 

11-08.png

- interpréter à tort une note du chant comme une septième et placer l'accord de dominante, alors que cette "pseudo-septième" ne se résout pas. Lorsque la 7e est placée à l'une des voix, la résolution est attendue à la même voix ! 

a-15-1-1.pngDans cet exemple (1), vouloir interpréter le Fa (en rouge) comme la septième conduit à une erreur de degré, car cette septième devrait être résolue au soprano par un Mi dans la 2e mesure. Ce n'est pas le cas, il faut donc renoncer à placer un Ve degré sur le 3e temps. On cherchera un autre degré (2), et le Ve degré pourra avec naturel se placer sur le 4e temps. Le Do sera interprété comme un note de passage (sur le temps, ...oui, c'est possible !) et la septième tant convoitée passera discrètement à la basse...

 

    Sans établir de règle stricte, on peut observer que lorsque la septième est au chant, il est souvent préférable de placer la sensible à la basse. Et qu'inversement, si la sensible figure au chant, la septième fournit une bonne basse...

Tout en restant dans le cadre des résolutions naturelles (V-I), on pourra enrichir une harmonisation avec la réflexion suivante :
- tout mouvement conjoint descendant (dans la mélodie à harmoniser) peut s'interpréter comme une septième qui se résout.
- tout mouvement de demi-ton ascendant peut éventuellement s'interpréter comme un sensible montant à la tonique.

Il faut, bien entendu, juger de la cohérence de ces interprétations en regard des tonalités induites : rester dans le champ des tons voisins garantit la douceur de la modulation. S'en éloigner peut créer des distorsions très rudes.

Voici un exemple :             11-09.png

Cette mélodie offre deux mouvements descendants conjoints, puis un mouvement ascendant de 1/2 ton. Examinons les tonalités traversées, si on prend la 1e note dans les liaisons (le Ré, dans la 2e mesure, le Fa dans la 3e) pour une septième.
Le Ré appartiendrait à l'accord Mi+Sol#+Si+Ré, dominante de La mineur, et le Do de résolution est bien la tierce de l'accord souhaité. De Do majeur (ton principal de départ) à La mineur, la modulation est aisée car les tons sont proches.
En poursuivant cette même réflexion avec la 3e mesure, le Fa serait une septième et appartiendrait de ce fait à l'accord Sol+Si+Ré+Fa, dominante de Do majeur. Ici également, le ton est très proche et cet accord permettrait de revenir au ton principal. Pour finir, voyons comment le Fa dièse s'intègre dans cette progression. Si c'est une sensible, la tonique sera donc Sol et la tonalité Sol majeur, ton voisin de Do majeur.

Nous aurons ainsi la suite de degrés :     11-10-1.png

Il ne reste plus qu'à trouver la meilleure basse en ayant recours aux renversements :      

11-11-1.png

 Voici un autre exemple, assez facile à harmoniser si on analyse rigoureusement temps par temps la nature de chacune des notes :

11-12-1.png

 L'apparence semble complexe, mais si on s'attache à placer un accord par noire (et parfois, le même accord pour deux noires), la solution sera aisée à trouver. Voici cette mélodie avec les "septièmes" en rouge, et l'analyse des notes mélodiques :

11-13-1.png

 La basse devra être bien campée, et formuler clairement les fonctions tonales fortes :

11-14-1.png

  ...Il ne reste plus qu'à rédiger pour le quatuor, avec sobriété :

11-16-1.png

Exercice : harmonisez de courtes mélodies contenant des marches harmoniques modulantes avec l'accord de septième de dominante et les modulations dans les tons voisins
 Fichier de l'exercice ... D 10 Corrigé de l'exercice .... D 10 corrige

Exercice : harmonisez de courtes mélodies avec l'accord de septième de dominante 
Fichier de l'exercice ... D 11  Corrigé de l'exercice .... D 11 corrige

 

Nous avons travaillé avec la résolution naturelle de l'accord à quatre sons du Ve degré

passons aux  autres résolutions 

 

10 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : dimanche, 16 Octobre 2016