notes harmoniques et notes mélodiques

niveau 2

Toutes les notes appartiennent obligatoirement soit à l'une soit à l'autre de ces deux catégories... en voici les définitions :

Note harmonique : note faisant partie d'un accord : la fondamentale, la tierce, la quinte...
Note mélodique : note étrangère à l'accord pendant laquelle elle est entendue, elle crée souvent des dissonances avec les notes harmoniques.

Voici un exemple, dans lequel les notes mélodiques sont colorées en brun, tandis que les notes harmoniques sont noires. Vous repérerez, degré après degré, quelques dissonances provoquées avec les autres voix. Ce sont généralement des 7e ou des 9e. L'analyse des degrés demande à ce que soient ôtées les notes mélodiques pour ne conserver que les notes harmoniques. Cet effort d'élimination demande de la logique ; les notes mélodiques se placent le plus souvent sur les parties faibles des temps (mes.1, temps 1, 2 & 3) mais pas seulement (le La du 4e temps, par exemple) :

04-01-1.png

 On remarque que la combinaison de ces deux types de notes donne de l'intérêt à ce fragment, écrit à trois voix. Les notes mélodiques se classent en diverses catégories (note de passage, broderie, retard, appoggiature, etc.), que nous verrons peu à peu, et nous étudierons comment les associer à la trame harmonique. Celle-ci, en effet, devra être conçue en premier lieu. 
Sauf quelques cas spécifiques, les notes mélodiques ne se chiffrent pas. Le chiffrage de l'accord n'en tient pas compte et reste "5" ou "6" etc. Lorsqu'on harmonise une mélodie, on n'intègre pas les éventuelles notes mélodiques pour choisir l'accord : il faut donc les analyser convenablement pour pouvoir les ignorer !

Pour débuter, nous réaliserons des exercices n'utilisant que des notes harmoniques. Puis, très vite, nous ajouterons "broderies" et "notes de passage" pour élever l'intérêt musical des exercices.

l'harmonisation d'une mélodie

C'est l'objectif majeur, vers lequel tendent les exercices d'harmonie : passer maître dans la progression des accords, et choisir librement les enchainements. Comme les possibilités offertes paraissent nombreuses, et qu'il faut choisir la meilleure, les indications qui suivent vont vous permettre d'acquérir une méthode sûre.

Quand on souhaite harmoniser une mélodie, on doit procéder en plusieurs étapes :
- repérer dans le déroulement de cette mélodie les jalons les plus notables en matière de cadences, et aussi les répétitions, qui généralement devront suivre des progressions harmoniques semblables.
- déterminer quels degrés sont les mieux adaptés, note après note, en tenant compte de leur rapport entre eux.
- choisir l'état le plus adéquat pour chaque accord, c'est à dire la note de basse : on bâtit ainsi la basse chiffrée.
- ajouter les voix intermédiaires qui complètent la polyphonie. 

Pour commencer, il faut étudier le rapport entre les degrés

21 votes. Moyenne 4.76 sur 5.

Commentaires (4)

1. Bebel LUZOLO jeudi, 25 Août 2016

Je me disais que le niveau 1 se suffirait pour bâtir musical, mais en évoluant je me rends compte que l'on était encore au rez-de chaussée d'un gratte ciel à maîtriser. Merci pour votre dévouement à nous informer et à nous Former.

2. Luce Ducasse vendredi, 16 Octobre 2015

J'étais loin de penser qu'il y avait autant de lois,pour harmoniser une pièce.Il faut dire que je travaille par intuition,par oreille,si vous préférez.J'entends tout dans ma tête mais,pour l'écrire,c'est autre chose.En tout cas,je vous remercie encore pour ce cours,vraiment très bien fait pour une néophyte comme moi.

3. panis KINSALA NDOSIMAO mardi, 02 Septembre 2014

Je vous remercie Mr OLIVIER MIQUEL pour ce sacrifice si louable de nous encadrer gratuitement, nous te sommes reconnaissant.

4. AUGOULA Thierry samedi, 30 Août 2014

Merci M. Olivier Miquel pour ce cours remarquable et...gratuit.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : lundi, 03 Octobre 2016