les intervalles harmoniques

niveau 1

Un "intervalle harmonique" est la distance entre deux sons simultanés. Il se calcule de la même manière qu'un "intervalle mélodique", qui mesure la distance entre deux sons entendus successivement.

Les intervalles harmoniques se classent en consonances et dissonances.

Les consonances sont les intervalles à sonorités douces. En font partie :

  • les tierces majeures et mineures, 
  • leur renversement, les sixtes majeures et mineures,
  • les quintes justes,
  • leur renversement, les quartes justes,
  • sans oublier l'octave
  • et aussi les quintes diminuées et les quartes augmentées qui se situent, selon le contexte, à mi-chemin entre les consonances et les dissonances. 

n1-01-01-1-1.png

Tierce majeure = 2 tons.   Tierce mineure = 1 ton 1/2.   Sixte majeure = 4 tons 1/2.   Sixte mineure = 4 tons.
Quinte juste = 3 tons 1/2.   Quarte juste = 2 tons 1/2.   Quinte diminuée = Quarte augmentée = 3 tons. 

Les dissonances sont les intervalles qui expriment une tension. En font partie :

  • les secondes majeures et mineures,
  • leur renversement les septièmes majeures et mineures.

n1-01-02-1.png

Seconde majeure = 1 ton.   Seconde mineure = 1/2 ton.
Pour calculer une septième, partir de l'octave et ôter un 1/2 ton pour la septième majeure ou 1 ton pour la septième mineure.

Les autres intervalles altérés, comme la seconde augmentée, la quinte augmentée, la septième diminuée ressemblent par leur constitution à des consonances. Malgré cela, le contexte permettra en général de leur conférer une nature plus proche de la dissonance.

Si l'harmonie classique privilégie les consonances, cela ne signifie pas que les dissonances soient intégralement rejetées. En fait, c'est le contraire : elles sont nécessaires pour donner de la vigueur à la musique, ce sont elles qui colorent et personnalisent l'harmonie. Toutefois, un ensemble de règles régit leur usage, que nous étudierons au moment voulu. La première étape passe par la maîtrise des consonances.

Exercice : indiquez si l'intervalle fait partie des Consonances ou des Dissonances. Calculez l'intervalle, puis comparez avec la liste ci-dessus...

n1-01-03-1.png

En cas de besoin, vous pouvez cliquer ici pour consulter le tableau des intervalles   ............. tableau-des-intervalles

La solution en cliquant ici............n1-01-04-1.png

Passons à présent aux combinaisons d'intervalles consonants :

 accords et renversements

53 votes. Moyenne 4.47 sur 5.

Commentaires (11)

1. ribaud yves jeudi, 16 Février 2017

oui Anne, si fa donne une quinte diminuée partie de la 7ième de dominante sol si ré fa, si fa se résout en principe sur do mi donc dissonance/consonance

2. Anne Harsant mardi, 14 Février 2017

Et bien moi, je ne suis absolument pas d'accord avec Jean qui trouve que le triton est dissonant (et même le plus dissonant qui soit)
Au contraire, je trouve l'accord FA-SI magnifique! Diabolique au moyen-âge peut-être, mais nous sommes au 21ème siècle et on ne brûle plus les sorcières...
Relisez le cours, O.M indique bien la double appartenance du triton : consonance/dissonance.

3. O.M. jeudi, 27 Octobre 2016

Ce n'est pas le nombre des tons et 1/2 tons qui est important en soi, mais c'est un moyen objectif de les distinguer les uns des autres. Si on confond une tierce mineure et une tierce majeure, tout le reste de ce qui suit cette page devient ingérable.

4. Gérard jeudi, 27 Octobre 2016

Bonjour
Pouvez-vous dire à quoi sert concrètement d'apprendre la quantité de ton et demi ton contenu dans les intervalles ?

Merci

5. om-editions lundi, 19 Septembre 2016

Pour la remarque de Jean :
Ne pas confondre "musique" et "musicologie" !
La première est un art, la deuxième un discours subjectif sur cet art, tout en prétendant être objectif !
Voici un test : écoutez successivement une neuvième majeure harmonique, une seconde mineure puis une quinte diminuée.
Selon votre ressenti, quel est l'intervalle le plus dissonant et le moins dissonant ?
Un accord empilant Ré + Fa + Si n'a-t-il pas une certaine douceur alors même qu'il contient Fa-Si, le fameux triton ?
Pour l'audition moderne, le triton n'est pas le plus dissonant qui soit, car il n'y a pas de dissonance absolue. Il peut s'utiliser, mais en sachant bien entendu que sa couleur particulière est fort expressive...

6. om-editions (site web) lundi, 19 Septembre 2016

Pour le problème de Pierre-Michel :
Sous Android, les exemples audio ne fonctionnent pas, j'ai prévu de faire une mise à jour générale .. mais il me faut trouver le temps.
Sous Windows ou Mac, il n'y a théoriquement pas de problème. Vérifiez avec un autre navigateur que celui que vous utilisez pour voir si le problème résiste...
O.M.

7. Jean vendredi, 09 Septembre 2016

Bonjour,

Il semble que vous commettez une grosse erreur concernant le triton (= quarte augmentée ou quinte diminuée), en disant qu'fait partie des intervalles les plus consonants.
Ce n'est pas pour rien qu'il était nommé l'intervalle du diable, au moyen âge... c'est tout simplement l'intervalle le plus dissonant qui soit ! (mathématiquement, le rapport de fréquence est le moins simple qui soit pour le triton)

Je cite https://fr.wikipedia.org/wiki/Triton_(musique) :
"Dans l'harmonie classique, l'intervalle de triton est considéré comme l'intervalle dissonant par excellence"

8. Pierre-Michel Phaneuf (site web) samedi, 03 Septembre 2016

Bonjour
J'aime énormément votre site et votre façon d'enseigner en allant droit au but et en simplifiant.
Je suis un néophyte qui compose depuis trois ans. Ça me passionne.
Je finirai sûrement par acheter vos bouquins.
J'aimerais bien écouter les exemples donnés mais le bouton ne marche pas. Est-ce un manque de matériel sur mon ordi ou est-ce que ce bouton n'est pas fonctionnel?
Merci.

9. meuriot jeudi, 02 Juin 2016

merci beaucoup pour votre démarche elle est très bienvenue,bien faite et bienfaitrice pour tous ceux qui comme moi on appris seul avec toutes les carences de l'autodidactisme .. très bonne chronologie pédagogique, bref je me réjouis d'avoir découvert votre travail.. merci encore

10. om-editions (site web) mardi, 03 Juin 2014

Il n'y a pas de méthode miracle ! Il suffit de s'exercer, et par l'habitude le calcul devient rapide. Le plus simple, au départ, est de visualiser un clavier de piano pour compter les tons et 1/2 tons.

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : lundi, 27 Juillet 2015