accords et renversements

niveau 1

Un accord est un ensemble de 3 notes différentes, ou davantage, tenues en inter-dépendance. La combinaison des intervalles harmoniques va donner sa "couleur" à chaque accord.

La forme "théorique" d'un accord empile trois notes :

  • La note FONDAMENTALE, celle qui donnera son nom à l'accord,03-05-1.png
  • au-dessus d'elle une TIERCE
    majeure ou mineure
  • et une QUINTE. Le plus souvent, c'est une quinte juste et l'accord sera alors appelé "accord parfait".

 

Avec une tierce majeure, on aura un "accord majeur",
avec une tierce mineure, on aura un "accord mineur". 

Reprenons le mode majeur, et construisons un accord sur chaque degré. Chacune des notes de la gamme devient donc successivement la fondamentale d'un accord. Nous trouverons trois accords majeurs : I  IV  et  V. Nous trouverons trois accords mineurs : II  III  et  VI. Et un accord sur le VIIe degré qui a une tierce mineure, mais une quinte diminuée. A cause de cet intervalle, il est classé à part, et se nomme "accord de quinte diminuée", ou en abrégé, "accord diminué". Il ne fait pas partie des accords parfaits.03-06-1.png

Notre exemple dans la gamme de DO majeur montre les accords majeurs en rouge, les accords mineurs en vert.
L'accord diminué est en noir. Identifier ces trois sortes d'accord à l'audition est nécessaire, voici un petit exercice pour vous familiariser avec eux : écoutez successivement un accord majeur, un accord mineur puis un accord diminué, tous trois sur la même fondamentale (SOL). 
  

Puis faites le test suivant :
reconnaitre à l'oreille dans cette suite de huit accords ceux qui sont majeurs, mineurs ou diminués. 
Notez à la volée sur un bout de papier : M pour majeur, m pour mineur et d pour diminué, puis comparez avec la solution en cliquant ici ...03-07-1.png        Auparavant, recommencez plusieurs fois l'audition pour être sûr de vos réponses !

 

Dans la réalité musicale, les accords vont se présenter de multiples façons :

On peut les transformer en arpèges (pour un instrument mélodique par exemple), c'est-à-dire en notes successives. La notation ne semble pas faire sonner les notes ensemble, mais la conception de cette phrase provient d'une suite d'accords faciles à analyser : on rassemble les notes dans chaque mesure,  on élimine celles qui reviennent plusieurs fois...

03-08-1.png

 on réduit à la forme "théorique" de l'accord, et on trouve la succession des degrés utilisés : 03-09-1.png 

 

  

Dans le cas des instruments harmoniques (piano, guitare, etc), la notation de nombreuses notes simultanées étant possible, on redoublera certaines des notes constitutives et on les disposera selon son choix. Comme par exemple ces quelques mesures pour piano, avec l'analyse des accords : 

03-10-1-1.png

 La transformation rapide d'un accord disposé comme dans cet exemple  en sa forme "théorique" est une habitude à prendre. Voici un exercice pour vous entraîner.

Exercice 1 : mettre ces 7 accords dans leur forme théorique, et déterminez leur degré c'est-à-dire celui de la note fondamentale, sachant que nous sommes dans la gamme de DO majeur.

03-11-2.png Ecoutez ces accords afin de mémoriser leur caractère dans cet enchainement. Cela vous servira au moment d'harmoniser une mélodie.
Si vous pensez avoir trouvé, voici la solution ..... solution 

Vous avez peut-être remarqué que le degré de l'accord est ici identique à celui de la note la plus grave, en clé de fa. Ce n'est pas toujours le cas. Car la disposition d'un accord connait plusieurs cas distincts :

La note la plus grave, que nous nommerons la BASSE, est la note FONDAMENTALE : c'est le cas le plus fréquent ; on dit que l'accord est à l'état fondamental.
La note la plus grave (la BASSE) est une des autres notes de cet accord : on dit que l'accord est renversé, qu'il est en état de renversement. On distingue ensuite deux cas :
le premier renversement lorsque c'est la TIERCE qui est à la basse, et
le second renversement lorsque c'est la QUINTE de l'accord qui est à la basse. Nous y reviendrons dans des chapitres ultérieurs.

Exemples : nous avons ici l'accord de DO majeur, disposé selon ses trois états, chaque fois de deux manières différentes.

03-12-1.png

On remarque que dans l'état fondamental, c'est le DO la note la plus grave ; dans le cas du 1er renversement, nous avons le MI (la tierce de l'accord) ; tandis que pour le 2e renversement,  c'est le SOL. La disposition et le redoublement des autres sons au-dessus de la basse est laissé au choix du compositeur.

C'est pourquoi un accord se lit toujours de bas en haut : on commence par la note de basse qui définit l'état de l'accord.

Exercice 2 : déterminez si l'accord est à l'état fondamental (EF) ou renversé (R), et quel est son degré... nous sommes encore en DO majeur.

03-13-1.png

  Et voici la solution, en cliquant ici ... 03-13-2-1.png

 

Passons aux  mouvements harmoniques 

 

39 votes. Moyenne 3.90 sur 5.

Commentaires (7)

1. Arthur mardi, 22 Décembre 2015

Merci pour ce don que vous faites. Je pense qu'il sert à beaucoup de gens, et j'en fais même profiter les copains.

Bravo
Arthur

2. maritil vendredi, 18 Décembre 2015

Bonjour, pianiste depuis toujours, ( j'ai 62 ans), je me suis inscrite à l'université en auditeur libre. Le solfège approfondi m'était inconnu, je me perfectionne, parallèlement aux cours, grâce à vos présentations très claires et bien progressives ! Merci pour cette présentation .

3. Jout lundi, 07 Décembre 2015

Musescore est un bon logiciel !!!

4. André Beauchemin samedi, 11 Avril 2015

Bonjour,

50 ans d'amour de la musique, méthode maison surtout par oreille avec des connaissances rudimentaires. Là, à ma retraite, j'ai le temps de faire ça avec beaucoup plus d'attention et de plaisir.

Merci pour ce développement majeur et je ne sais pas comment vous en vivez ni comment vous en remercier ( retraite modeste).

André Beauchemin,
Messines, Québec

5. andre MICHEL (site web) dimanche, 05 Octobre 2014

je suis un utilisateur assidu de musescore et je trouve ce cours interactif absolument remarquable et utilissime

6. sylvain mercredi, 05 Février 2014

je rejoins le message précédent. je débute et je vous remercie pour ces cours, très accessible, et bien construis.

7. GRANDCLAUDE Xavier lundi, 20 Janvier 2014

félicitations pour la clarté et la qualité du cours pour le néophyte que je suis

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : lundi, 27 Juillet 2015