le mode mineur

Avant d'étudier les caractéristiques du mode mineur, il faut d'abord s'intéresser à deux modes moins connus mais très employés dans la musique ancienne jusqu'au 16e siècle, puis qui réapparaissent à la fin du 19e siècle (nous les trouvons chez Frédéric Chopin, Gabriel Fauré, Claude Debussy...). Aujourd'hui, La variété et la pop les utilisent énormément.

Ce sont le mode de La et le mode de Ré. Ils sont constitués par une échelle de sept notes diatoniques, mais la répartition des tons et demi-tons diffère de celle du mode majeur.
Voici deux courts exemples de mélodies basées sur ces modes :

modes-1.png

On notera l'emplacement des 1/2 tons, ce sont eux qui définissent chacun de ces modes.  
On nomme parfois le mode de LA "mode éolien", tandis que le mode de Ré s'appelle "mode dorien". La particularité principale de ces deux modes est la situation du VIIe degré, lequel est placé à intervalle d'un ton entier au-dessous de la note tonique. Ce n'est donc pas une note sensible, puisque la définition de ce terme exige qu'il y ait un demi-ton entre elle et la note tonique. Le caractère étrange et savoureux des mélodies provient de cette particularité.
La construction de ces modes peut évidemment se baser sur une autre note tonique, si on en a envie. Il suffit que les intervalles de 1/2 tons soient à leur place, on utilisera pour cela les altérations nécessaires. 
Par exemple, voici le mode de LA partant d'une tonique SOL (on peut l'appeler "SOL éolien"). Il faut abaisser le Si et le Mi pour que les intervalles soient corrects :

mode2-1.png

Et c'est par ce mode que nous en arrivons au MODE MINEUR.                                                     

Les compositeurs, à une époque déjà ancienne, ont eu envie d'ajouter à ces modes l'expressivité de la NOTE SENSIBLE. Pour cela, ils ont ajouté une altération artificielle : le VIIe degré a été haussé d'1/2 ton pour être tout proche de la TONIQUE. Nous trouvons donc un premier 1/2 ton entre II et III, puis une 2e entre V et VI plus un 3e entre la sensible et la tonique (VII et I). Ce mode est appelé "mode mineur harmonique" : les notes qui le constituent servent à créer les accords qui l'accompagnent.
L'intervalle entre VI et VII a été déformé : c'est une seconde augmentée, parfois jugée disgracieuse et barbare. C'est pourquoi, dans les mélodies, il y a deux façons de la gommer. Si la mélodie descend (I-VII-VI-V), ...on revient au mode de LA, tout simplement ! On l'appellera mode "mélodique descendant". Si la mélodie monte (V-VI-VII-I), on hausse le VIe degré pour lisser les intervalles, la 2e augmentée disparaît : c'est le mode "mélodique ascendant".

mineur-1.png   Il vous faudra une certaine habitude avec ces 3 formes du mode mineur, car leur maniement est subtil. Apprenez tout d'abord à repérer rapidement les emplacements des 1/2 tons.

Petit rappel pour éclaircir les connaissances nébuleuses en solfège...

ATTENTION : dans toute gamme (majeure ou mineure) il faut avoir sept notes de nom différent ! Ne confondez pas bémol et dièse par négligence...
Ainsi, la gamme de Fa mineur sera successivement constituée de Fa, Sol, puis La bémol (et non Sol dièse, puisqu'il y aurait deux fois Sol !), ensuite Si bémol (pas de La dièse !), Do. Le VIe degré sera un Ré bémol et non un Do dièse, il faut terminer cette gamme par un Mi (bécarre)...
Tout cela est logique, et maugréer contre un Mi dièse dans la gamme de Fa dièse mineur (alors qu'on croit qu'un Fa naturel serait plus simple) n'y changera rien ! 

 

Exercices sur le MODE MINEUR :  

1)  Déterminez la tonalité de chacune de ces trois mélodies.

tonalités mineures

   L'armure à la clé n'a pas été indiquée volontairement, les altérations qui figurent dans la mélodie doivent conduire à bâtir la gamme mineure... Il faut commencer par déterminer la tonique, et rafraîchir les notions de solfège si nécessaire ! 

Les réponses sont visibles en cliquant ici ... réponse

2)  Dans cette mélodie de 9 mesures,  cherchez dans quelle mesure le mode mélodique descendant est utilisé. Dans quelle mesure le mode mélodique ascendant est-il utilisé ?

mineur2-1.png

 La tonique d'un ton mineur ? ...prendre l'armure, trouver le ton majeur, puis descendre d'un ton et demi pour trouver le ton relatif mineur. Déterminer ensuite les altérations mobiles des degrés VI et VII, qui signent l'usage du mode mélodique...

Tableau des tonalités les plus fréquentes

 

Rien à la clé

Un dièse

Deux dièses

Trois dièses

Un bémol

Deux bémols

Trois bémols

Ton majeur

Do majeur

Sol majeur

Ré majeur

La majeur

Fa majeur

Si bémol majeur

Mi bémol majeur

Ton mineur

La mineur

Mi mineur

Si mineur

Fa dièse mineur

Ré mineur

Sol mineur

Do mineur


Ce tableau mérite d'être appris par cœur. Ne pas oublier qu'à chaque tonalité mineure il faudra associer l'altération accidentelle qui reviendra fréquemment : celle qui hausse d'un demi-ton la note sensible.

     Vous pouvez comparer vos réponses en cliquant ici...mineur3.png

 

  passer à la suite : les intervalles  

12 votes. Moyenne 4.33 sur 5.

Commentaires (13)

1. THIBAULT Mireille lundi, 06 Février 2017

Merci beaucoup pour ce cours sur Internet ! Je viens de me remettre au piano à un âge avancé et votre cours me permet de mieux comprendre ce que ma prof me dit rapidement. C'est lumineux !
Bravo !

2. Combaniere jean-marc samedi, 17 Septembre 2016

À tous ceux qui désirent composer je suggère après s'être familiariser avec les gammes d'enchaîner les degrés 1 4 5 2 6 1 ou tout autre enchaînement et l'étudiant finira par sentir lorsqu'il improvise par ex. quel accord mettre selon son goût du moment puis ensuite comment changer de gamme et y mettre tel ou tel accord. Surtout ne vous décourager pas il faut de la patience et l'amour de la Musique donne la force de surmonter tous les obstacles. Attendez vous à beaucoup de travail mais on prend du plaisir des le début même si tout est maladroit dans les débuts.

3. Combaniere jean-marc samedi, 17 Septembre 2016

J.ai achete vos 4 livres sur l'harmonie le contrepoint ect car j'ai tout de suite compris en lisant "l'écriture musicale Les bases fondamentales 1" que vos cours étaient vraiment d'une très haute qualité et DEVOILAIT les vérités tout de suite et de manière claire, ceci m'a particulièrement frappé à propos des modes mineurs et comment les employer: des vérités CLAIRES et DONNÉES directement sans prise de tête.De plus vos cours succincts sur votre site permettent une initiation ou révision de vos cours très détaillés dans vos ouvrages. UN GRAND MERCI POUR TOUT et aussi pour votre vrai AMOUR de la Musique.J ai adoré aussi vos commentaires et réflexions sur la nature de l'INSPIRATION qui nous vient d'en Haut. Vos livres je les CONSEILLE vivement à tous qui cherchent sur le chemin qui mène au VRAI et au BEAU. JMC

4. om mercredi, 08 Juin 2016

Pour la question de Laurent C : dans l'exercice en Sol mineur, la mesure 2 utilise le mode harmonique puisque Fa dièse est disjoint avec la note qui suit (Ré). Il ne faut jamais considérer les barres de mesures comme des séparations, des obstacles - juste des indicateurs pour marquer la pulsation.
On utilise un mode mélodique quand les degrés VI et VII apparaissent l'un après l'autre. Tout autre cas revient au mode harmonique.

5. Laurent C. mercredi, 08 Juin 2016

Bonjour.
Merci pour ces cours bien clairs et ces exercices bien utiles . A propos d'exercices, la mesure 2 n'est-elle pas déjà en mélodique asendant, (fa# en sol mineur) même si la mélodie ... descend. Cordialement.

6. MILLOT lundi, 28 Mars 2016

Un grand merci pour ces cours de hautes qualités qui me permettent de comprendre tout un tas de notions basiques mais essentielles!! Bravo

7. om-editions (site web) jeudi, 24 Mars 2016

Bonjour !
le mode mineur mélodique s'emploie pour éviter d'avoir une seconde augmentée. Si on monte V-VI-VII-I on utilise le mode mélodique ascendant (en Do mineur, sol-la bécarre-si bécarre-do) ; si on descend I-VII-VI-V, on utilise le mode descendant (Do-Si bémol - La bémol - Sol). Dans tout autre cas, en particulier avec des mouvements disjoints, on emploie le mode harmonique.

8. Patrice mercredi, 23 Mars 2016

Merci beaucoup pour vos cours si intéressants.
Une petite question s'il vous plaît au sujet de l'ex. 3.du 1°.
Je ne comprends pas bien la notion de mineur mel. ascd/descd. Le point de repère est-il la note précédente ou celle qui suit? Je ne comprends pas bien non plus que le si soit bécarre aux mesures 3 et 6, et bémol à la mesure 5.
Merci beaucoup de me lire.

9. Nicolas lundi, 31 Août 2015

Comment savez vous que je maugré...
Merci

10. Palaing lundi, 27 Juillet 2015

Merci beaucoup pour ce cours de qualité!

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : lundi, 18 Juillet 2016