Ecriture/chant tenor

Auteur  
# mardi, 06 Décembre 2016 à 21:13 DNK
Bonjour,

Dans une partition à 4 voix SATB, je me posais une question sur la voix ténor. En effet, on me dit toujours qu'elle est chantée un octave plus bas que ce qui est écrit, et que souvent on met une clé de sol octaviée -8, voire on écrit en clé de fa. Or, quand j'entends des choristes chanter la voix ténor, ils chantent en fait bien dans la même gamme de ton que les sopranes. Ainsi, si la partition affiche un la2 en clé de fa, ils la chantent comme un la3 du diapason. Est-ce normal? De même, je note que les chanteurs voix de basse chantent aussi un octave plus haut et un do2 est chanté do3.
D'ailleurs, j'ai l'impression que c'est quand même assez difficile de descendre si bas (je descends au fa2 maximum) alors que la tessiture d'un homme (baryton, tenor, basse), d'après le wikipedia va au moins jusqu'au do 2 voire plus bas. Du coup je ne comprends plus rien.

Merci d'avance pour votre réponse.
# lundi, 12 Décembre 2016 à 11:26 O.M.
la différence des timbres (donc des harmoniques composant le son) donne cette impression, mais le ténor dans son aigu est bien une octave plus bas que l'aigu du soprano. Evidemment, à cause du timbre éclatant et brillant, le ténor semble plus "haut" qu'un alto chantant la même note à l'unisson. Cela est dû à la comparaison de ces deux voix, et non pas à un fait objectif.
La notation habituelle rend donc bien compte de la réalité : il suffit de doubler avec un instrument pour s'apercevoir que la ténor évolue dans la zone "clé de fa" et un peu au-dessus. Mais ,non pas dans l'aigu de la clé de Sol.
Pour ce qui est des limités vocales, le Fa grave est une limite traditionnelle pour les basses, même si certains peuvent chanter plus grave, la plupart ne peuvent pas. Et aussi, ne pas confondre voix chantée et voix parlée...
# lundi, 12 Décembre 2016 à 22:07 DNK
Merci beaucoup pour cette vision des choses. En y prêtant attention, c'est vrai que la brillance de la voix de ténor donne l'impression de monter plus haut qu'un alto.
Donc si je comprends bien, ceci voudrait dire que dans la "vie courante", un homme qui lit et chante un "au clair de la lune" en clé de sol, le chantera en réalité un octave plus bas (c'est-à-dire en clé de fa), mais c'est son timbre qui fera qu'on a l'impression qu'il chante en clé de sol comme une femme? Je vais faire un test d'écoute à l'unisson homme+femme. J'avoue que c'est déroutant, car on ne m'avait jamais vraiment appris ça en musique. Un mythe s'écroule :-)
# vendredi, 06 Janvier 2017 à 20:01 Benoit
Vous dites: "Je vais faire un test d'écoute à l'unisson homme+femme." Le mot "unisson" est déjà trompeur, quand hommes et femmes chantent "à l'unisson" ce n'est habituellement pas le cas. D'après mon expérience, de deux choses l'une :
- Si le registre est élevé, les hommes chantent à l'octave en-dessous des femmes (et les basses et altos souffrent dans les passages les plus aigus)
- Si le registre est bas, ténors et femmes chantent tant bien que mal à l'unisson dans le registre alto, tandis que les basses sont à l'octave en-dessous.
Répondre à ce message